Victoire dans le Money-Time pour les Louves

Victoire dans le Money-Time pour les Louves

6ème journée de Ligue Butagaz Energie en ce mercredi 28 octobre 2020. Seuls 2 matchs sur 7 ont finalement eu lieu. Les Amandinoises recevaient les Dijonnaises à la salle Maurice Hugot. 

C’était un match coché pour les filles de Florence Sauval, pourtant elles ont eu du mal à rentrer dedans. Les louves démarrent le match avec difficulté et laissent Dijon prendre une large tête en menant 5-0 pendant près de 11 minutes. Après un temps mort posé par Florence Sauval, les filles se ressaissisent grâce à un jet de 7m marqué par Chloé Pugliese (12′ 1-5). L’entrée de Maëlle Chalmandrier à la distribution permet aux louves de remonter au score et d’être à seulement 2 longueurs des dijonnaises à la mi-temps. 

De retour des vestiaires, les Amandinoises refusent de se laisser faire comme en début de première mi temps. Elles parviennent à égaliser grâce à un but de Maëlys Kouaya (42′ 16-16). Aucune des deux formations ne lachent, les handballeuses se rendent coup pour coup.

La fin de match est à l’image du match, très disputée (53′ 21-19). Menée de 2 buts, Claire Vautier, ex-Amandinoise enchaine 2 bons tirs et permet à sa nouvelle équipe de recoller au score (54′ 21-21). Les deux formations ont du mal à se départager  (58′ 22-22). Marion Malina vient inscrire le but de la victoire au début de la 29′. Les dijonnaises ne parviendront pas à revenir malgré une tentative de Claire Vautier à 20 secondes de la fin de match. 

Malgré une très grande réussite de C.Campos, 10 buts, l’équipe de Christophe Mazel a eu du mal à percer le bloc défensif et contrer les attaques placés des amandinoises. L’équipe de Marion Malina a su compter une de bons décalages à l’aile droite qui permettent à Amanda Kolszynski de marquer de précieux buts (6/7). 

Saint-Amand – Dijon : 23-22 (10-12).

– Saint-Amand : Dos Reis (11 arrêts sur 32), Kolczynski 6, Zivkovic 2, Frécon-Demouge 3, Pugliese 1, Malina 1, Hurychova 3, Kouaya 4, Chalmandrier 3, Bellonnet, Massa, Woloszyk. 

– Dijon : Lachat (10 arrêts sur 27), Elm (1 arrêt sur 7), Vautier 4, Lathoud 1, Campos 10, Marin 1, Sivertsen 4, Di Rocco 2, Delorme, Ribiero, Stemmer, Lasm, Weisheitel.

Déclaration après le match

Marion Malina : Au départ on prend un 5-0, on comprend très vite qu’il faut se remobiliser. On part avec un handicap. On perd trop de ballons en première mi-temps. On doit avoir de la combativité et de la rage pendant 60 min. On a une prise de conscience en deuxième mi-temps et on a du faire appel à notre force mentale collective…On perd moins de ballons et on joue plus juste.

Florence Sauval : Il y a deux périodes dans ce match. Une première période où on balbutie notre jeu. Ces deux équipes qui ont renouvelé leur effectif et nous avons encore besoin de repères. On savait que c’était un match qui coutait des points et encore plus à la maison. Il y avait de l’enjeu.

Je pense que sur cette première mi-temps il y avait du stress qui a amené à des situations d’échecs et de maladresses. Le groupe s’est ressaisi au fur à mesure, nous avons montré des valeurs qui nous sont propres : la combativité avec un bon socle défensif.

Sur la deuxième période nous avons su recoller au score et réussir à prendre le dessus. Nous avons été valeureuses. Notre mental et notre patience nous ont permis d’être meilleur même si ce n’est pas parfait .

Il est important de vivre des matchs serrés pour les joueuses. Ce sont des moments difficiles. Grâce à ça, nous pouvons connaitre nos ressources. Plus nous allons jouer des matchs comme ceux-là, plus nous allons nous aguerrir. Nous serons meilleures rencontres après rencontres. Ce qui est sûr c’est qu’il faut être encore être meilleures dimanche surtout à domicile.

 

Photo de couverture par Lucas Deslangles