Immersion dans les Backstages des matchs LBE (6)

Immersion dans les Backstages des matchs LBE (6)

Baptiste Besson et Antoine Ramette, deux nouveaux bénévoles au sein du club, nous expliquent comment ils sont venus à aider le club à se développer sur le digital. Ils nous parlent également de leurs missions sur les réseaux sociaux les jours de match.

 

Peux-tu te présenter et nous dire comment es-tu venu à aider le club les jours de matchs ?

BB : Je m’appelle Baptiste, 24 ans, j’ai fait 8 années de handball en tant que joueur, et trois années en tant qu’entraineur à Orléans. La saison dernière, je me suis déplacé à Saint-Amand voir quelques matchs de l’équipe première en Division 2. J’ai commencé à m’intéresser au club, son organisation, et j’ai remarqué que la responsable pédagogique n’était autre que mon ancienne professeure d’économie lors de mes études supérieures, avec qui je me suis toujours très bien entendu.
Après avoir eu des échanges téléphoniques, j’ai de suite senti un club dynamique et motivé à grandir sur la scène nationale, ce qui m’a motivé à venir apporter mon aide.

AR : Je m’appelle Antoine Ramette, je suis actuellement étudiant en 1ère année d’un Master Communication/ Événementiel spécialisé dans le Sport à ISEFAC Alternance Lille. J’ai rejoint le Saint-Amand Handball en tant que bénévole afin de mettre en pratique ce que je vois en cours mais aussi pour enrichir mon expérience professionnelle dans le milieu du sport.

Peux-tu nous expliquer tes missions les jours de matchs ?

BB : Étant sur Lille, mais disponible tous les weekends, je me mets à disposition du club pour préparer le coin VIP (hors COVID), la collation des joueuses et poser les stickers terrains. J’ai effectué également deux déplacements en minibus, à Metz, et à Chambray-les-Tours avec l’équipe. Sinon, les jours de matchs, j’anime le compte Twitter du club, en apportant des points statistiques, classement et autre, le long de la journée.

AR : Ma mission principale qui consiste à gérer et animer la page Instagram durant les matchs. Cette mission commence dès lors que les joueuses des 2 équipes entrent sur le terrain pour s’échauffer.


Comment se passe l’organisation d’avant match ?

BB : Je prends, les jours de match, le maximum d’informations sur l’équipe adverse, les joueuses en forme, et pareil chez nos Louves ! Ainsi, je peux faire vivre la page Twitter du club, et faire monter la température avant le match ! J’essaie d’arriver 1h avant le match, afin d’effectuer quelques photos et vidéos, que je pourrai poster avec mon téléphone ensuite.

AR : Les jours de match, j’arrive généralement 3h avant le coup d’envoi de la rencontre. Dans un premier temps, je m’occupe avec d’autres bénévoles de déployer les encarts, bâches et banderoles des partenaires autour du terrain. J’aide également à la mise en place de la salle de conférence de presse.

Décris-nous le déroulement de ton match ?

BB : Pendant le match, J’utilise un ordinateur portable et mon téléphone : l’ordinateur pour avoir les statistiques officielles, et le téléphone pour interagir sur Twitter. Ce qui est bien, c’est qu’on n’a pas le temps de se reposer ! Tout le temps à l’affut de ce qu’il se passe sur le terrain.

Durant le match, je commente en “écrit” les actions du match sur le réseau social Twitter afin de faire vivre au mieux l’évènement pour celles et ceux qui suivent sur ce réseau le club.

AR : Dès l’échauffement, je poste les premières vidéos en Story des deux équipes. Ensuite, durant le match je me concentre uniquement sur l’équipe de Saint-Amand en filmant les actions en attaque des Louves et je poste les actions de but. Lors de la mi-temps et à la fin du match, je publie également des visuels (préparés en amont du match) sur lesquels j’inscris les scores.

Après la fin du match, ma mission « communication » est terminée, j’aide donc mes collègues à ranger tout ce qu’on a installé à l’avant-match : replis des kakémonos joueuses, décrochage des bâches et banderoles partenaires, rangement de la salle de presse, etc…

Est-ce que le fait de jouer à huis clos a changé des choses dans tes missions ?

BB : Oui sur le fait que les avants matchs sont bien plus “léger”. Pas d’accueil de public, pas non plus de coin VIP à préparer. Sinon, le déroulé de la rencontre et le fonctionnement avec le réseau social Twitter reste inchangé.

AR : Pour ma part, le fait de jouer à huis-clos n’a pas spécialement impacté ma mission au niveau de la communication sur la page Instagram. C’est au niveau de la mise en place de la salle qu’il y a du changement, car avec le huis-clos nous n’avons plus à installer l’espace VIP réservé aux partenaires.


Qu’est-ce qui te plait dans tes missions et pourquoi as-tu voulu faire ça ?

BB : L’adrénaline que seul le sport et les matchs procurent ! Mais aussi de rencontrer différents interlocuteurs, bénévoles et joueuses, des rencontres toujours enrichissantes ! J’ai souhaité devenir bénévole auprès du Saint-Amand Handball car c’est un club à l’ambiance familiale, de haut-niveau, composé de personnes que j’apprécie. Le club se structure petit à petit afin d’être un club créateur de cercle vertueux avec la région sur différents thèmes, tel que l’environnement, l’économie et le social.

AR : Tout ! que ce soit dans la mise en place de la salle ou dans la communication sur Instagram. J’ai voulu réaliser ces missions pour, comme je l’ai dit précédemment, enrichir mon expérience professionnelle dans le domaine où je réalise mes études, mais aussi pour aider le club dans son développement ! En prime, l’ambiance avec toute l’équipe est au top et on passe de bons moments !