Immersion dans les Backstages des matchs LBE (4)

Immersion dans les Backstages des matchs LBE (4)

Partons à la rencontre de Cyril Lepinoy, impliqué en tant qu’entraineur, joueur, bénévole dans la vie du club qui revient sur ses missions de statisticien les jours de match. Il est aussi accompagné par ses fidèles aboyeurs Vincent et Juliette Bruneau qui lui permette de fournir un travail de qualité.

 

Peux-tu nous expliquer tes missions les jours de matchs ? Et celles de tes aboyeurs ?

Le jour des matchs, je m’occupe du live Handvision qui consiste à retranscrire toutes les actions du match, en passant par les buts, fautes, cartons, changement attaque défense et actions de jeu. Il faut être très méticuleux car celles-ci servent ensuite aux entraineurs, dans le but de préparer leurs futures rencontres.

Afin de pouvoir gérer au mieux toutes les actions, j’ai deux aboyeurs à mes côtés, l’un s’occupe de notre équipe et l’autre de l’équipe adverse. Leur mission est de me retranscrire tous les faits de jeu à l’oral, pour que je retranscrive sur l’ordinateur dans le but d’établir les statistiques des joueuses et du match. Sans eux, ce serait un joli casse-tête.

Comment se passe l’organisation d’avant match ?

Souvent nous nous réunissons 1h30 avant le match, cela permet de prendre le temps de préparer le logiciel avec les bonnes données de chaque équipe car parfois il y a des joueuses en plus ou en moins par rapport au dernier match. Par la suite, nous lançons le live afin que les personnes suivent le match en temps réel, et comme dit précédemment, mes aboyeurs se mettent au travail ainsi que moi.

Décris-nous le déroulement de ton match ?

Le déroulement du match est assez simple, on retranscrit toutes les données du match, cela va du simple changement attaque défense au moindre fait de jeu comme une passe ratée, un marché ou une joueuse qui tir des 9 mètres et qui place le ballon en lucarne gauche, etc… Voici ce que je peux avoir en face de moi lors du match, en haut ce sont les faits de jeux et en bas les joueuses présentes sur le terrain. L’aboyeur va par exemple me dire “But de la numéro 10 en 9G”. 9 étant l’endroit où la joueuse se situe au moment du tir et G l’impact du tir dans le but.

Est-ce que le fait de jouer à huis clos a changé des choses dans tes missions ?

Pour nous le huis-clos n’a rien changé, au contraire nous avons la chance de pouvoir assister aux différentes rencontres, malgré que cela soit une ambiance assez particulière.

Est-ce que tu as pu constater des différences sur ton rôle entre les matchs en D2 et LBE ? Si oui, lesquelles ?

Mon rôle ne change pas forcément d’un niveau à l’autre mais mon ressenti au niveau des différences change. En effet, la vitesse de balle s’accélère ainsi que la qualité de jeu, la retranscription peut s’avérer parfois compliquée car les faits de jeux s’enchainent plus vite.